USA ESTA

Quels documents pour voyager aux USA ?

Les autorités américaines et le service d’immigration américain sont très strictes en matière d’immigrants illégaux. Au contraire de l’espace Schengen européen, un passeport valide n’est pas suffisant pour réaliser un voyage aux USA.

Pour un séjour inférieur à 90 jours aux USA : Il n’est pas nécessaire de demander un visa. Il suffit d’effectuer une demande d’autorisation de voyage électronique en cliquant sur formulaire en ligne.

Le passeport

Avoir un passeport pour les USA valide fait partie des documents de voyage essentiels. Vous devez disposer d’un passeport en cours de validité et qui couvre la totalité de votre séjour prévu aux USA. Si vous n’en possédez pas, vous devez demander un nouveau passeport. Vous ne pouvez pas demander à quelqu’un d’autre de faire les formalités à votre place, car le passeport biométrique requiert vos empreintes digitales. Vous pouvez également voyager aux USA avec un passeport électronique, tant que celui-ci est toujours en cours de validité.

Un ESTA ou un visa ?

Il vous faut déterminer quels documents de voyage obtenir pour voyager. Cela va dépendre de la durée de votre séjour et pour quelles raisons vous voulez vous rendre aux États-Unis d’Amérique.

Si vous voulez vous y rendre pour une durée de moins de 90 jour, il faudra faire une demande d’autorisation ESTA. Le motif du séjour pourra être de faire du tourisme, car votre rêve américain est de vous rendre sur les belles côtes de Floride, parcourir les majestueux parcs nationaux de Yosemite, de Yellowstone ou du Grand Canyon, voir la statue de la Liberté ou encore le Golden Gate Bridge de San Francisco.

Si vous désirez vous y installer plus longtemps (plus de trois mois) vous devez faire une demande de visa spécifique à votre situation. Vous devrez prendre rendez-vous aux services consulaires de l’ambassade des USA (ou au consulat américain) afin qu’un agent analyse votre dossier de visa.

Définition de l’ESTA

L’ESTA pour Electronic System for Travel Authorization est un document officiel délivré par les autorités américaines afin de permettre aux citoyens de certains pays de se rendre sur le territoire américain sans visa. Ces pays font partie du Visa Waiver Program, voici la liste :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Brunei, Chili, Corée du Sud, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Japon, Pays-Bas, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg, Malte, Monaco, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni, Saint-Marin, Singapour, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse et Taïwan.

L’ESTA est une demande en ligne, il ne faut donc pas se rendre à l’ambassade américaine ou au consulat général pour l’obtenir, contrairement au visa. Il a une validité de deux ans, il permet à son détenteur de réaliser plusieurs séjours temporaires de 90 jours maximum.

Le séjour doit être un voyage touristique, de transit ou d’affaires afin d’être recevables pour un ESTA.

Pour faire une demande ESTA, vous devrez remplir le formulaire en ligne sur le site officiel du gouvernement américain. Il est également possible de faire appel à un site privé qui réalisera la demande ESTA à votre place. Ils vérifieront les données que vous aurez préalablement fournies à propos de vos documents de voyage USA et vous enverront ensuite l’ESTA sous format PDF dans votre boite mail.

Attention, votre numéro de passeport est directement relié à votre autorisation ESTA grâce aux systèmes électroniques de la douane américaine. Si votre passeport est arrivé à date d’expiration, votre autorisation ESTA le sera également. Dans ce cas, il faudra renouveler votre passeport et faire une nouvelle demande ESTA.

Conseils aux voyageurs : le formulaire ESTA n’est pas une autorisation d’entrée sur le sol américain, il est une autorisation de voyage vers les États-Unis. Lors de votre arrivée aux States, c’est encore aux douaniers de décider de votre accès ou non au pays. Ainsi, pour mettre toutes les chances de votre côté, veillez à avoir un billet d’avion aller retour et de voyager avec une des compagnies aériennes reconnues par la sécurité intérieure des États-Unis.